Les calcaires du Haut-Rolacia (niveau 8) renferment plusieurs systèmes hydrogéologiques ayant comme substratum le toit du complexe gréseux d’Asón (niveaux 5 et 6-7).

Du nord au sud on distingue successivement les systèmes

Munio

Avellano

Agua

Huerto del Rey (ou Fresca-Salcedillo)

 

Le système Huerto del Rey

C’est le plus important si on veut bien admettre l’hypothèse (Degouve-Simonnot, 1990) d’une relation entre le réseau de la cueva del Hoyo Salcedillo (18,8 km et -532) à l’ouest  et une des grandes grottes du val d’Asón, la cueva Fresca ( environ 26,5 km et -507).

Cependant l’analyse reste complexe et bien des interrogations demeurent.

L’alimentation proche depuis les bords de El Albeo vers le río Asón est la seule bien connue. Deux traversées spéléologiques sont même possibles à partir de la torca Tibia (spéléodrome bien connu) et de la torca de Calleja Tojo. L’actuel collecteur connu de la cueva Fresca, qui draine d’ouest en est la partie septentrionale de la grotte, correspond à ces différents apports.

Fresca_hydrologie_g_n_

En revanche les écoulements recoupés dans la cueva del Hoyo Salcedillo ont une origine plus lointaine (Torcon de las Cabanas, Pizarras) et force est de constater que nous ne les retrouvons pas dans la Fresca. Peut-être alimentent-ils une zone noyée au sud de cette grotte avec une sortie dans le lit de l’Asón, qui si elle n’est pas du tout localisée, doit se situer entre le toit des grès d’Asón et le bas des formations de El Albeo quand elles recoupent le thalweg (secteur Huerto del Rey).

Les petits systèmes « cousins »

Ils sont en quelque sorte des équivalents géologiques (inscrits dans les mêmes calcaires du Haut-Rolacia) mais par leur position plus au nord se retrouvent avec des émergences perchées. Eux aussi assurent un classique drainage d’ouest en est vers le val d’Asón.