Malgré un nombre de participants toujours assez limité, des temps de séjour souvent (trop) courts pour certains (hormis quelques privilégiés), une moyenne d'age élevée (qui ne s'arrange pas au fil des années !), l'été 2009 a apporté son lot de découvertes et parfois de surprises.

Les résultats
Sereno09_24Cueva de Sereno (San Roque)
Trois ans après nous sommes retournés dans l'extrême amont de la grotte, au bout de la pénible galerie des Suppliciés (photo P. Degouve ci-contre). Seulement 150 m de conduits ont été ajoutés, le point haut topographié passe de +152 à  +165 et dans ce secteur les cheminées terminales dépassent 50m. Le courant d'air existant permet de penser que des relations sont possibles avec le plateau. Le potentiel en dénivelé peut être de l'ordre de 350m. Le développement est de 3870 m (3627 m topo). A noter : une des sorties de quinquagénaires (Sandrine 50, Patrick 52, Diego 54 et Guy 56)
Torca del Gran Damocles (Soba)
C'est un peu la déception de l'été car nous avions fondé beaucoup d'espoir sur cette exploration. Les écrans gréseux ont, pour l'instant, eu raison de notre motivation. Arrêt à -206. Développement 1070 m. (Gotzon, Oscar, Sandrine, Patrick, Guy)
P7250118___Copie
Patrick, Sandrine et nos amis basques Gotzon et Oscar devant l'entrée de la Torca del Gran Damocles
Torca de la Garma de Bucebron (Arredondo)
Deux jonctions successives à -523 puis à -470 (galerie des Vires) ont été réalisées avec le réseau Cueto-Coventosa. Le développement passe à environ 34 km. (voir blog Patrick) (Sandrine, Patrick, Javier, Gotzon)
Cueva del Gandara (Soba)
Comme d'habitude ce réseau a été quelque peu délaissé durant l'été au pofit des autres objectifs. L'escalade entreprise dans le secteur de la Neo Rivière a été poursuivie (envir. +75). Les galeries explorées dans le secteur portent le développement à 101473 m. (Sandrine, Patrick, Gotzon, Ludovic)
Cubiobramante (Arredondo)
P8080194___CopieDerrière le siphon 3 le terminus de Yann était marqué par une cascade remontante estimée à 5m. Le cran vertical fait une dizaine de mètres avec surplomb escaladés par Manu qui, cette année, a accompagné Yann. La galerie toujours exondée est remontée jusqu'à une nouvelle cascade qui n'a pu être franchie. Devant la difficulté croissante de ces explorations post siphons il parait désormais bien sage de reprendre le fil du travail à partir du collecteur dans la cueva Cayuela (secteur aval Labyrinthe). (Manu, Yann)
Manantial del Rio Sordo (Arredondo)
Après le point bas de -52 le siphon a été prolongé sur environ 150m. Arrêt provisoire à -35 (Manu, Yann)
Torca Aitken (Arredondo)
L'exploration des grandes galeries découvertes au bas des puits (-200) était un des objectifs prioritaires de l' été. Nous y avons consacré trois sorties. Vers l'ouest les méga galeries ont malheureusement buté sur des trémies après quelques centaines de mètres. Vers l'est, par contre, nous avons pu avancer de 1500 m dans une galerie parcourue par un fort courant d'air aspirant (arrêt à -266). Le développement topo est 3370 m et nul doute que la torca Aitken deviendra une cavité importante du massif de Porracolina. (Sandrine, Patrick, Guy, Manu, Etienne, Ludovic)
Sumidero de Orcones (Arredondo)
Cette perte du rio Bustablado, déjà repérée en 1981,  a d'abord fait l'objet de travaux de désobstruction près du lit du ruisseau puis, grâce à la perspicacité de Laurent, nous avons pu prendre pied dans la grotte correspondante en passant directement par une petite cavité qui nous tendait les bras à 15 m de là ! Les galeries issues de la perte aboutissent à -30 sur un petit tronçon de grosse galerie limitée en amont et en aval par des siphons (collecteur temporaire ?). Le développement total (env. 300 m, 265 m topographiés) est certes modeste mais la position de cette cavité est particulièrement interessante car elle est un jalon important dans la connaissance et la compréhension du bassin d'alimentation de la Fuente del Molino et par là même de toute l'alimentation du rio Bustablado.(Laurent, Guy, Patrick, Ludovic)

Les participants à ces explorations
Les Basques : Gotzon Aranzabal, Oscar Etxebarria, Diego Dulante
Le Cantabre : Javier Lopez Jorde
Les Savoyards : Etienne Bunoz, Patrick Degouve, Sandrine Degouve, Manu Tessane, Yann Tual
Les Bourguignons : Laurent Guillon, Ludovic Guillot, Guy Simonnot
Dominique Langlois, Georges Marbach, Pierre Perreault et Martin Simonnot ont participé à d'autres sorties prospections ou désobstructions.
Nous avons également fait une prospection près de Bustablado en commun avec nos amis Catalans de Mataro, Dany, Jordi, Albert.

Au cours de l'été nous avons tout de même sacrifié une journée pour faire collectivement une classique, la traversée Sopladoras-Agua et faire des photos pour le site karstexplo (pour joindre l'utile à l'agréable). Pour Patrick et moi la sensation fut curieuse ; nous n'avons que très peu reconnu la grotte, nous qui étions sensés être les connaisseurs et guides. A notre décharge notre dernière visite datait de ... 1973 soit 36 ans !